cvma.ca
Section membres Englishs
Nouvelles
Articles r?cents
Articles archiv?s
Profil de l'ACCV
L'industrie de l'auto
Statistiques
Membres de l'ACCV
Enjeux actuels
Programmes
Publications


Nouvelles récentes de l'ACCV


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Une coalition d’associations d’entreprises demande la réouverture immédiate du Port de Montréal.

Ottawa – 2010-07-22

Une coalition d’associations représentant des milliers d’entreprises canadiennes et leurs millions d’employés demandent au gouvernement fédéral d’intervenir immédiatement dans le conflit de travail au Port de Montréal pour mettre fin à la dispute afin que les opérations commerciales normales reprennent immédiatement.

« La fermeture soudaine et inattendue du Port de Montréal lundi dernier a un impact négatif significatif sur les entreprises à travers l’Amérique du Nord », déclare Jayson Myers, président et chef de la direction de Manufacturiers et exportateurs du Canada. « L’arrêt des opérations menace de faire dérailler la reprise économique fragile en Amérique du Nord en amenant des manufacturiers à cesser leurs opérations dans des usines au Canada et aux États-Unis d’ici quelques jours ».

Le transport maritime constitue un lien critique dans les chaînes d’approvisionnement mondiales des entreprises canadiennes et, étant le deuxième port au Canada en termes de volume, le Port de Montréal est une porte d’entrée importante pour les importations et exportations de biens expédiés entre l’Amérique du Nord et le reste du monde. Rediriger les marchandises vers d’autres ports ne constitue pas une option pratique parce que cela perturbe les chaînes d’approvisionnement, retarde les chargements, ajoute des coûts, mène à des pénalités pour retards de livraison et fait perdre des clients au profit de concurrents. De plus, cela ne règle pas le problème des marchandises présentement retenues à Montréal.

Selon l’Hon. Perrin Beatty, Président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada, « le conflit au Port de Montréal a des implications sérieuses pour les entreprises grandes comme petites à travers le Canada. Nous enjoignons les deux parties à travailler ensemble afin que les services reprennent immédiatement ».

Il faut s’assurer que le port est ouvert au commerce. Cela est critique pour préserver la réputation du Canada comme porte d’entrée fiable sur l’Amérique du Nord. Des conflits de travail précédents affectant d’autres ports du continent ont été affectés par des impacts négatifs à long terme.

“L’impact ne se fera pas seulement sentir dans les opérations canadiennes, mais les usines de fabrication d’automobile seront fermées à travers le Canada et les États-Unis suite à la fermeture du port. Cela aura un effet d’entraînement au sein la chaîne d’approvisionnement automobile intégrée à travers l’Amérique du Nord », déclare Mark Nantais, président de L'Association canadienne des constructeurs de véhicules.

“L’impact potentiel sur les petites entreprises et les entreprises du secteur agricole ne peuvent être exagéré », déclare Dan Kelly, Vice-président sénior, Affaires législatives de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante. « Les délais peuvent affecter significativement la disponibilité des produits disponibles chez les plus petits détaillants et, aussi, leur capacité à retenir leur personnel. Alors que nous sortons d’une récession, la fermeture d’un port peut affecter la viabilité des petits exportateurs ou agriculteurs ».

Pour Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec, « ce conflit a des conséquences partout au Québec et c’est toute l’économie du Québec qui en souffre. Plusieurs chambres de commerce du Québec nous ont fait part de l’urgence de régler rapidement la situation ».

Les impacts négatifs sur les opérations de commerce au détail seront aussi significatifs en raison du volume d’importations qui entrent en Amérique du Nord à travers Montréal et qui sont expédiés à travers le Canada et les États-Unis. Les délais affecteront la disponibilité d’une variété de produits que les consommateurs se procurent quotidiennement chez les commerçants.

La coalition d’associations cosignataires de cette déclaration comprend:

- Association canadienne des produits de consommation spécialisés
- Association des distillateurs canadiens
- Association des fonderies canadiennes
- Association des produits forestiers du Canada
- Association of Equipment Manufacturers
- Canadian Tooling & Machining Association
- Canadian Transportation Equipment Association
- Chambre de commerce du Canada
- Électro-Fédération Canada
- Fédération canadienne de l’entreprise indépendante
- Fédération des chambres de commerce du Québec
- I.E. Canada, Association canadienne des importateurs et exportateurs
- Institut canadien des engrais
- L’association canadienne des producteurs d’acier
- L'Association canadienne des constructeurs de véhicules
- L’Association des fabricants de pièces automobiles du Canada
- L’Association des industries aérospatiales du Canada
- L’association des transitaires internationaux Canadiens inc.
- Manufacturiers et exportateurs du Canada
- Produits alimentaires et de consommation du Canada
- Société canadienne des courtiers en douane
- Trillium Medical Technology Association

Pour information:

Jean Michel Laurin
Vice-président, Affaires mondiales
MEC
613.238.8888, ext. 4238

Retour ŕ la page 'Nouvelles récentes de l'ACCV' >>


Contacts Recherche Index
CVMA

Copyright © 1999-2011 par l'Association canadienne des constructeurs de véhicules. Tous droits réservés.

Faire part de vos questions d'ordre technique, problèmes ou commentaires sur ce site en expédiant un courrier électronique au webmaster.